• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

CHAUSSURES pour FEMMES !!!

Posté par ALAIN le 17 janvier 2010

                                Il y a quelques années, j’ai reçu une formation de « Bottier » par les Compagnons du Devoir et je suis très fier de mon diplôme qui me permet de fabriquer des chaussures sur mesure entièrement à la main. Il m’est arrivé de confectionner une paire de souliers ayant une pointure de 53 (38 cm de long env.)  pour un russe.

                                Je vous présente la première collection 2010 :

        voir l'image en grand      voir l'image en grand       voir l'image en grandvoir l'image en grand

                                 Maintenant, regardez ce que portaient les femmes chinoises au 10ème siècle. La tradition voulait que l’on bande les pieds des petites filles pour les empêcher de grandir et leur faire enfiler, une fois pubères, des chaussures brodées qui n’excédait pas 7,5 cm.

voir l'image en grand voir l'image en taille réelle

                          L’origine de la pratique du bandage des pieds est attribuée à la passion du Prince Li Yu qui régnait au dixième siécle. C’est la version chinoise du conte « Cendrillon ». Sheh Sien, dans sa hâte de rentrer de la fête organisée par le Prince, perd un de ses souliers. Le Prince le fait essayer à toutes les jeunes filles du royaume. Il découvre le second chez Sheh Sien et l’épouse.

voir l'image en taille réelle

                          Les jeunes filles étaient prêtes à raccourcir leurs pieds au couteau. Les mères se mirent à bander les pieds des filles en recourbant les orteils sous la plante, car à leurs yeux une jeune fille qui n’avait pas de petits pieds ne pourrait jamais trouver un mari qui fasse honneur à sa famille.

                          En fait, la réalité est tout autre, la fille de l’Empereur de l’époque naquît avec les pieds-bots. Pour rester à la cour, ne pas être chassées et ne pas vexer l’empereur, les femmes bandèrent les pieds des filles dès leur naissance pour qu’elles aient les mêmes malformations que la fille de l’Empereur. Cette pratique n’ est interdite que depuis seulement 1912. Mais la tradition perdura bien au-delà de cette date, comme vous pouvez le constater sur les photos.

ARSENE GRISALI

Publié dans CONTES, FAMILLE, LEGENDES, SANTE | 12 Commentaires »

Quand les TELEPHONES et ORDINATEURS PORTABLES sont BENIS !!

Posté par ALAIN le 14 janvier 2010

voir l'image en taille réellevoir l'image en grand

                                            A Londres, le curé de la City a remis au goût du jour la vieille tradition anglaise du Lundi de l’Epiphanie qui consistait à bénir les outils de travail. Hier les charrues, aujourd’hui les BlackBerry.

                                   PRIERE :

                                    » Que ces téléphones portables et ces ordinateurs, symbole de la technologie et de la communication dans nos vies de tous les jours nous rappellent que tu es un Dieu qui communique ! « 

                                   En plein coeur de Londres, le Père PARROTT a préféré bénir des outils plus familiers pour ses paroissiens: Les blackBerry et les i-phone, sans lesquels les traders et les banquiers se sentent perdus.

                                            PRIERE :

                                    » Que nos langues soient gentilles, que nos e-mails soient simples et nos sites accessibles… AMEN ! « 

                                   Ils sont fous ces Anglais !!!

ARSENE GRISALI   

Publié dans FAMILLE, RELIGION | 12 Commentaires »

La MALTRAITANCE dans les HÔPITAUX !!!

Posté par ALAIN le 13 janvier 2010

 La MALTRAITANCE dans les HÔPITAUX  !!! dans FAMILLE 100112035402357479voir l'image en grandvoir l'image en grand

                                        Le 16 juin 2009, j’avais écrit un article intitulé « La maltraîtance des personnes âgées ». La violence gratuite existe non seulement dans certaines maisons de retraite, mais maintenant aussi dans les hôpitaux français.

                                4800 plaintes ont été déposées depuis Février 2009. Une plainte sur deux concerne les situations de maltraîtance au sens large du terme. Les témoignages relatent une violence insidieuse, apparemment ordinaire et qui ne donne pas lieu à des procédures  judiciaires: C’est une vieille dame oubliée pendant des heures, sans couverture, sur un brancard des « urgences », un patient dont la douleur a été minimisée, voire ignorée, ce sont des propos infantilisants, des bruits constants y compris la nuit, un soin intime réalisé porte ouverte, le sentiment de ne pas avoir été écouté ni compris.

                                La « maltraitance ordinaire » est particulièrement ressentie dans les services d’urgences où l’attente et le manque d’information décuplent l’angoisse. On la retrouve aussi en réanimation et dans les unités très techniques, qui appliquent des procédures rigoureuses et tiennent les familles à l’écart les laissant dans une angoisse extrême.

                                De ce fait, cela génère des tensions qui s’expriment par des violences à l’encontre des professionnels de santé. Les injures, insultes, crachats ou coups envers le personnel médical sont en constante augmentation.

                                L’hôpital n’est  plus un lieu de respect, on s’y comporte comme à l’extérieur en laissant éclater sa colère à la moindre frustration !!!

ARSENE GRISALI

Publié dans FAMILLE, INFOS, SANTE | 14 Commentaires »

SOYONS HEUREUX !!!

Posté par ALAIN le 11 janvier 2010

voir l'image en grand

 

 

                                                                           Il n’est pas possible de vivre heureux

                                             Sans être sage, honnête et juste

                                             Ni sage, honnête et juste

                                             Sans être heureux

                                             Même si vous êtes malheureux

                                             Il est des moments heureux

                                             Qui offrent un bonheur furtif

                                             Le malheur, à ce moment, devient fugitif

                                             Même si votre corps est douloureux

                                             il est des instants heureux

                                             Qui offrent un bonheur furtif

                                             Le mal, à cet instant, devient fugitif

                                             Pour les autres, soyez heureux

                                             Pour ne pas les rendre malheureux

                                             Même si vous êtes soucieux

                                             Même si votre corps est douloureux

                                             Profiter de ces petits bonheurs

                                             Pour éloigner le malheur

                                             Pour supporter la douleur

                                             Je vous le souhaite de tout mon coeur

                                             Si vous le pouvez, soyez heureux

                                             C’est la sagesse

                                             Rendre les autres heureux

                                             C’est une vertu

 

ARSENE GRISALI        

     

Publié dans POEMES | 12 Commentaires »

ACHETEZ du  » SARKOZY  » !!!

Posté par ALAIN le 11 janvier 2010

voir l'image en taille réelle

                                            Dans la famille Sarkozy, choisissez le Père, octogénaire fringant et charmeur, aimant les jolies femmes (Caractère qu’il a transmis à son fils) Pal SARKOZY n’a jamais été aussi célèbre depuis que son fils est Président. Pal SARKOZY est peintre et ses productions ressemblent plus à des montages photographiques qu’à des oeuvres où parlent les repentirs.

                                   Il s’est associé à  Werner HORMUNG qui lui réalise une impression digitale tirée sur toile à six exemplaires. Ses sources d’inspiration sont le nèo-surréalisme mâtiné d’oninisme et d’érotisme.

                                   A l’occasion de son élection, il a offert à son fils une toile représentant toute la vie de Nicolas Sarkozy depuis sa petite enfance jusqu’à son élection en 2007 (voir la photo).

                                   Lors de sa prochaine exposition, qui se tiendra à l’Espace Cardin en Avril prochain, on découvrira une  »CARLA » à la crinière serpentine, jouant de la guitare assise sur un piano dans un paysage stratosphérique (Voir la photo). Sera exposé également un auto-portrait affichant une vision drolatique des heurs et malheurs des émigrés (voir la photo).

                                  La plupart de ses toiles sont en vente à 8500 € en moyenne.

                                  Peut-être un placement d’avenir … tant que Nicolas Sarkozy sera à l’Elysée !!!

ARSENE GRISALI  

Publié dans INFOS, POLITIQUE | 16 Commentaires »

Mes TROIS VOEUX … pour 2010 !!!

Posté par ALAIN le 10 janvier 2010

  TENDRESSE,  voici ma REPONSE  à ton DEFI …

Mon Premier : La PAIX dans le MONDE, parce que j’en ai marre des guerres !

voir l'image en taille réelle

 Mon deuxième : CONTINUER à VOIR ce MONDE, parce que cela voudrait dire que la pollution diminue !  Et que je suis encore capable de le visiter en apnèe !  

voir l'image en taille réelle

 Mon troisième : ALLER au TIBET pour apprendre à méditer avec les sages !

voir l'image en taille réelle

ARSENE GRISALI

Publié dans FAMILLE | 6 Commentaires »

ASTEROÏDES … TUEURS !!!

Posté par ALAIN le 10 janvier 2010

 ASTEROÏDES  ... TUEURS !!! dans SCIENCES 100109062248223945

                                           Les Russes veulent dévier la trajectoire des bolides célestes qui menacent de percuter la Terre. Les astronomes les appellent des « Géocroiseurs ». Ces gros cailloux célestes, dont la taille peut varier de quelques mètres à plusieurs kilomètres, ont une fâcheuse tendance à s’approcher un peu trop près de notre planète. Quitte à provoquer des catastrophes s’ils la heurtent de plein fouet.

                                 Ce fut le cas il y a 65 millions d’années avec la chute, au large de l’actuel Golfe du Mexique, d’un de ces bolides dont le diamètre est estimé à une dizaine de kilomètres et qui provoqua la  disparition d’un grand nombre d’espèces vivantes, comme les dinosaures.

                                 Le 3 Juin 1908, un astéroïde de 20 m environ s’est écrasé au coeur de la Sibérie, dévastant une région de 2000 km2. Selon les spécialistes, ce type d’événement surviendrait en moyenne tous les 150 ans.

                                 D’où l’idée des Russes d’envoyer un engin spatial vers APOPHIS, un astéroïde de 270 mètres de long qui doit frôler la Terre en 2029, en vue de dévier sa trajectoire. Les Russes proposent donc, pour réaliser leur projet, une association avec la NASA, les Agences Spatiales Européennes, Chinoises et celles d’autre pays, pour éviter la mort de plusieurs milliers de personnes.

                                Mais la communauté internationale tarde à se mobiliser !!!

ARSENE GRISALI 

Publié dans SCIENCES | 12 Commentaires »

Le SILENCE LIBERE !!!

Posté par ALAIN le 9 janvier 2010

voir l'image en grand

                                Il était une fois un homme qui, chaque jour, écoutait les enseignements spirituels d’un érudit. Il possédait un oiseau. Le volatile vivait dans une cage situé dans la pièce où se faisait l’enseignement et il écoutait donc lui aussi. Un jour, il s’adressa à l’homme en ces mots:

                        - »Pouvez-vous me dire ce que vous servent tous ces discours ? »

                        - »Ces enseignements vont me libérer un jour de mes chaînes ! » lui répondit l’homme.

                        - »Vous écoutez ces bonnes paroles depuis des années » répliqua l’oiseau « mais je ne vois aucun changement s’opérer en vous. Auriez-vous l’obligeance de demander à votre professeur à quoi vous pouvez vous attendre ? »

                        Le lendemain, l’homme demanda à son professeur s’il obtiendrait libération et liberté. Le professeur resta coi. Il se gratta la tête, évalua la question, mais ne sut que répondre. Il resta silencieux près d’une heure , puis quitta les lieux. L’homme était stupéfait. Son professeur n’avait pas su trouver de réponse à la question de l’oiseau. C’est alors que le volatile, lui, perça l’énigme.

                       A partir de ce jour, il cessa de manger et de chanter. Il devint absolument silencieux. L’homme mettait de la nourriture fraîche tous les jours dans la cage, mais l’oiseau refusait d’y toucher. Un jour, constatant que son oiseau ne présentait plus aucun signe de vie, l’homme le sortit délicatement, le coeur gros et le posa par terre. Et aussitôt, l’oiseau s’envola libre comme l’air.

                       C’est ainsi que l’homme, comme son professeur, comprit que le silence mène à la libération et que le silence est d’or. 

ARSENE GRISALI 

Publié dans CONTES, LEGENDES | 9 Commentaires »

L’ AMOUR INCONDITIONNEL …

Posté par ALAIN le 8 janvier 2010

voir l'image en grand

                                Il était une fois un homme très riche, cruel et avare. Sa femme était d’une grande bonté, affectueuse, emphatique. Personne n’aimait le mari, mais tout le monde estimait l’épouse. Elle était bonne pour lui et le servait jour et nuit.

                               La famine déferla sur la région où ils habitaient et de nombreux villageois vinrent lui demander de l’aide. L’épouse donna de l’argent à chacun et prodigua affection et sympathie. le mari, en dépit de son avarice, ne s’offusqua pas de cette générosité puisque ce n’était pas lui qui donnait.

                               La femme aimait aussi faire la charité. Les gens lui disaient que ce n’était qu’un emprunt et qu’ils rembourseraient. A cela, elle rétorquait que s’ils souhaitaient rembourser, ils le feraient le jour de la mort de son mari.

                               Certains furent choqués. Le mari s’en inquiéta et alla demander à sa femme pourquoi elle voulait que les gens la remboursent après sa mort. Elle lui répondit :

                                » Vois-tu les gens ne t’aiment pas, ils te détestent. Tout le monde souhaite que tu meures, mais ils ont reçu beaucoup d’argent et par nature, les gens ne veulent pas rembourser ce qu’on leur donne. A partir de maintenant, plutôt que de souhaiter ta mort, ils vont prier pour que tu restes en vie afin de ne pas devoir me rembourser, j’espère que tu vas vivre longtemps, très longtemps, BON et GENTIL. J’ai joué un tour aux villageois, peu importe l’argent, je veux que tu demeures longtemps à mes côtés ! « 

                               Le mari fut extrêmement touché par la sagesse et l’amour de sa femme, et il s’engagea a avoir plus de compassion pour les autres.

                               L’Amour transforme les coeurs !!!

ARSENE GRISALI   

Publié dans CONTES, LEGENDES | 10 Commentaires »

Le CYGNE d’OR …

Posté par ALAIN le 7 janvier 2010

         voir l'image en grand                               Il était une fois, un homme ordinaire qui vivait avec sa femme et ses trois filles. Il était toujours aimable avec les gens et sa famille l’aimait tendrement. Lorsqu’il mourut et qu’il rejoignit le royaume des âmes, il observa ce qui se passait sur terre et fut peiné de voir sa famille affligée par sa pauvreté. Alors, il décida de retourner vers elle en se réincarnant en un magnifique cygne d’or.

                                Il expliqua à sa femme qu’il reviendrait chaque mois sous cette forme et qu’il lui laisserait une plume d’or afin qu’elle la vende et couvre ainsi ses dépenses. Chaque mois, il revint et laissa une plume d’or.

                                Un jour, une pensée traversa l’esprit de l’épouse : A sa prochaine visite, pourquoi ne pas l’attraper et lui arracher toutes ses plumes ? Ce qu’elle fit le mois suivant. Lorsqu’elle eut terminé, l’oiseau avait très mal et ne pouvait plus voler. Mais soudain, les plumes d’or se transformèrent en plumes blanches ordinaires. L’épouse cupide était malheureuse et ses filles ployaient sous le chagrin. Mais que pouvaient faire les trois filles ? Leur mère s’était montrée si cruelle !

                                La femme se rendit dans sa chambre et ouvrit la boîte dans laquelle elle conservait les plumes d’or qui lui restaient. Elle découvrit qu’elles s’étaient transformées aussi en plumes blanches. « Regardes ce que tu as fait, maintenant il n’a plus de plumes d’or ! » lui reprochèrent ses filles.

                               Lentement mais sûrement, les plumes du cygne repoussèrent parfaitement blanches cette fois et, finalement, l’oiseau put s’envoler à la grande joie des filles. La mère était malheureuse non pas parce que l’oiseau s’était envolé, mais parce que la stupidité dont elle avait fait preuve l’avait ramené à une vie de pauvreté.

                              A trop vouloir gagner, on peut tout perdre !

ARSENE GRISALI

Publié dans CONTES, LEGENDES | 10 Commentaires »

123
 

gunn |
BIANKOUMA |
Ma ptiite viie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | viragedubleu
| information
| adelis