N’est pas  » COQ  » qui veut … !!!

Posté par ALAIN le 18 septembre 2009

fc63830aa29411de9024352f1bb5146e.jpg

                        C‘est l’une des « joies » de la vie à la campagne quand on habite près d’un poulailler : Être réveillé dès les premières lueurs du jour par le puissant « cocorico » du coq. Pourquoi ce volatile s’obstine à se déchaîner dès potron-minet ?

                        C’est que le coq est aux animaux de la basse-cour ce que le lion est aux animaux de la jungle. Il veut être le ROI et rappeler à qui veut l’entendre, et même à ceux qui ne veulent pas, qu’il est le « BOSS » des lieux et, à ceux qui voudraient prendre sa place, qu’il est le MAÎTRE !  D’ailleurs on dit qu’un poussin pépie, qu’une poule caquette, mais qu’un coq chante !

                        Toutes les langues n’ont pas la même façon de traduire ses « paroles », on dit : Cock a doodle doo en anglais, Quiquiriqui en espagnol, Kikeriki en allemand, Kokekoko en japonais ou Coucorékou en russe.

                        Si les poules n’ont pas besoin de coq pour pondre des oeufs, le coq est indispensable pour mettre au mode des poussins.

                        Le coq « gaulois » est le symbole national des français, ce qui ne l’empêche pas d’être un grand sujet de querelles de voisinage, souvent provoquées par des nouveaux arrivants de la ville. Il est au centre de beaucoup de procès qui ont parfois débouché sur des « mesures d’éloignement », mais aussi de « passage à la casserole » pour un bon coq au vin.

                       C’est vrai qu’à l’aube le coup de trompette du coq émet 60 décibels, un peu moins qu’un camion qui passe dans une campagne dont le bruit de fond n’excède pas 30 décibels.

                       Gens des villes : N’oubliez pas que le coq était là avant vous ! Évitez de klaxonner, baissez le son de votre chaîne Hi-Fi, ne taillez pas votre pelouse à des heures indues, n’empêchez pas les cloches de l’église de sonner, et vous pourrez enfin goûter aux plaisirs simples de la campagne … !!!

ARSENE GRISALI  

10 Réponses à “N’est pas  » COQ  » qui veut … !!!”

  1. laurearnoux dit :

    Merci alain tu as vu juste oui le rose est l’ une de mes couleurs préférée avec le parme
    les couleurs de mon enfance aussi
    la simplicité des mots dans un texte qui pour moi est loin d’ être anodin je remplace parfois les humains par des êtres messagers tel que les fleurs et les papillons
    un signe de paix intérieur!
    merci de tes passages réguliers et surtout de tes textes au jour le jour j’ admire! la campagne est si bien décrite moi habitant la ville je rêve ce soir bisous lorette avec des fleurs pour toi marguerite te convient ou bleuet le coquelicot est si fragile que le voyage l’ aurait abimé!

  2. cmarie75 dit :

    Le Coq .. c’est beau un coq ,j’ai entendu et lu des histoires de voisinage avec ces jolis chanteur du matin .
    Tout comme Lorette je suis de la ville et oui Paris ,pas de coq ….
    Par contre j’ai une église qui m’agace terriblement tous les jours toutes les demies heures , heures ,mariages et bien sur le glas cela fait maintenant 33 ans que nous sommes voisines elle se fait surement à moi mais moi pas du tout .

    Un matin sur mon blog j’ai posté un coq de plus il est très drole voici le lien tu verras il est sympa .

    Bon après midi Alain et merci .
    bises .marie

    http://cmarie75.unblog.fr/tag/bonjour/page/19/

  3. Myel dit :

    Un clin d’œil d’une qui cherche un coq pour ses poules.

  4. poetesse66 dit :

    J’aime ben les coqs, leur chants ne me dérangent pas .
    Quand j’habitais la campagne, le chant du coq, les cloches de l’église rythmaient la vie.
    Et je trouve ça mieux que les klaxons, les cris des saoûlards rentrant de boîte, le bruit incessant de voitures et camions, le bruit infernal de la ville.

    Ma campagne me manque, et le coq aussi ( sans ambiguïté ).
    J’ai quand même un peu de chance, le dimanche j’entends les petits oiseaux ( quel enchantement )
    Bye Alain.

  5. cmarie75 dit :

    Lorsque je suis au téléphone et que les cloches tintent mon interlocuteur est heureux de les entendre comme quoi …
    mais pas moi car c’est tout le temps .
    bises du soir Alain .
    marie

  6. jctrestini dit :

    En passant « du coq à l’âne »il m’arrive de penser au « coq au vin »

  7. chamade1000 dit :

    Bonjour
    Merci d’être passé sur mon blog.
    J’aime bien les coqs. Malheureusement, il n’y en n’a pas ici. Je dois me contenter des cris des voisins quand ils se fâchent.
    Par contre les cloches des églises, je n’aiment pas du tout.
    Amicalement
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : Quelques pensées et "textes" que j'apprécie°°°°°

  8. tritriva dit :

    Bonsoir, ce sont les gens de la ville souvent qui ne supportent pas les chants du coq parce qu’ils n’ont pas l’habitude. Partir en vacances à la campagne s’est découvrir et accepter tout ce qui est à la campagne. C’est pareil pour ceux qui achètent une maison dans un village, ils savent très bien que forcément les poulaillers ne sont pas loin ainsi que maître coq :)
    La campagne ne serait plus la campagne sans les poules et les coqs.
    Bonne soirée, bonne nuit
    Amical bisous et A+
    Tritriva

  9. Quel plaisir d’entendre un coq chantait, et pourtant j’habite la ville mais dès que je suis à la campagne c’est un plaisir.
    Mais j’y pense à côté de chez moi, il y a un coq qui chante, mais il ne chante pas souvent et tout tout doucement…Ces maîtres l’on peut être castré pour qu’il ne chante plus. Je plaisante mais c’est pourtant vrai, il chante d’une toute petite voie. Et jsusqu’à présent personne ne sait plaind. Mais combien d’histoire j’ai pu lire ou entendre sur le chant du coq du voisin qui se terminait à coup de fusil.
    Tu parles aussi des cloches d’une église, mais aussi entendre le train, mais quel plaisir.
    Lorsqu’il va faire beau je le sais car j’entends le train et il me suffit de fermer les yeux et de me croire dans le train et voilà je suis partie.
    Et les cloches qui sonnent, bon des fois c’est un peu fort, mais j’aime ce bruit et je ne l’entends pas souvent, seulement en vacances.
    Oui tous ces petits bruits de la campagne, comme entendre le grillons, les grenouilles…etc. ..que du bonheur pour celui qui sait l’apprécier.
    Bonsoir et bises du soir sans le moindre bruit. Tendresse

  10. booguie dit :

    bonjour, j’ai deux coqs, un petit, et un gros, chaque coq a en moyenne 4 poules pour lui, les pauvres en ce moment c’est deux chacun,ça se bat un peu et ça chante pas mal,mes à côté des pintades nos coqs font figure de petit rien, ah! les joies de la campagne, mais miam,miam quand on les mange,
    amitié

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Mille trois cent ans d'Histoire.

Laisser un commentaire

 

gunn |
BIANKOUMA |
Ma ptiite viie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | viragedubleu
| information
| adelis